Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 17:07
L'Egypte Antique était le pays de la mort car les plus grands édifices sont souvent monumentaires. Les grands textes littéraires consernent essentiellement le vie après la mort.

Le ka :
Pour les égyptiens, l'homme est composé de trois "substances" : le corps, l'âme ou (laquelle a la forme d'un oiseau qui rend visite au mort dans sa dernière demeure) et le ka. Le ka est en quelque sorte le double de l'homme mais possède cependant une personnalité propre. D'ailleurs, lorsqu'on représente le pharaon nouveau-né, on le représente généralement accompagné de son ka (lequel est son double mais se différencie par la présence au-dessus de la tête du pharaon du hiéroglyphe de ka, comme sur la photo ci-dessous).

signe-ka.jpg

Lors de la mort, le ka qitte le corps du défunt mais doit pouvoir y revenir chaque fois qu'il le souhaite. Ceci explique les différentes dispositions qui sont prises lors du décès : embaumement du corps, placement d'une statue du mort près de la tombe afin que le ka puisse reconnaître le mort après avoir quitté son corps, mise en place de nourriture pour le ka, disposition de mobilier pour le confort du ka (etc...). Tout est organisé pour que le ka ait envie de revenir dans le corps du décédé.

Pourquoi et qui momifiait-on ?
Pour les égyptiens, la vie dans l'au-delà n'était que la prolongation de la vie sur terre. Il était donc indispensable que le corps soit présevé pour cette vie éternelle et pour que le ka (son double) puisse s'y réincarner. Dans le tombeau était placé de la nourriture (réelle et en hiéroglyphe) et des ouchebtis (des statues censées servir au mort dans l'au-delà. Il pouvait y en avoir des centaines par tombeau au Nouvel Empire.).
Les égyptiens momifiaient aussi bien leurs pharaons que les hommes du peuple ou les animaux. Sous la domination perse, chacun, paysan, commerçant, pour peu q'il eût quelques moyens, voulait se faire momifier.

L'hommage familial aux morts :
En principe, le vivant commence à édifier son tombeau alors qu'il est encore vivant. S'il ne peut le faire, c'est son fils qui se charge de cette tâche.

Les étapes de la momifications :
- On enlève le cerveau.
- On sort des viscères (organes logés dans une des cavités du corps (cerveau, coeur, intestin, poumon, etc...) hors de la cavité abdominale.
- On fait un premier lavage du corps.
- On traite les viscères.
- On déshydrate le corps.
- On fait un second lavage du corps.
- On fait le bourrage du crâne et des cavités.
- On fait le traitement des ongles, des yeux et des organes génitaux externe (le pénis et les testicules étaient traités séparément. Les organes génitaux externes avaient droit à un bandelettage spécial et étaient généralement placés dans une statuette d'Osiris en bois doré, laquelle était déposé dans la tombe.).
- On fait les onctions (on applique une huile sur le corps) et le massage du corps après la déshydratation.
- On fait la pose de la plaque de flanc.
- On fait les ultimes préparatifs avant le bandelettage et le traitement du corps avec de la résine.
- Enfin, on fait le bandelettage : ce bandelettage était très compliqué et utilisait de grandes quantités de tissus. On pense qu'il durait une quinzaine de jours. Les savants qui ont démailloté minutieusement certaines momies en savent quelque chose. On utilisait exclusivement du lin car la laine était interdite aussi bien dans les pratiques funéraires que pour la confection des vêtements des prêtres.

Cliquez ici pour voir l'article sur Ramsès II et sa momie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Petite Présentation

  • : L'histoire de l'Egypte Antique
  • L'histoire de l'Egypte Antique
  • : Vous voulez savoir comment vivaient les pharaons et le peuple égyptiens ? Quels étaient les secrets de fabrication des momies ? Répondre à ces questions, c'est découvrir une civilisation exceptionnelle qui a durée plus de 3000 ans. Bonne visite et beaux rêves ....
  • Contact

Pour Trouver Plus Vite

Citation de l'Egypte antique

« Le créateur a donné la magie à l'homme afin, qu'il puisse repousser l'effet fulgurant de ce qui survient. »


Archives